Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation Contact

  • : Syndicat FO CH Hénin Beaumont
  • : INFORMATION SYNDICALE REVENDICATIONS DU SYNDICAT FORCE OUVRIERE DU CENTRE HOSPITALIER D'HENIN BEAUMONT
  • Contact

Adhésion en ligne

 carte

L'HOPITAL CHHB EN DIRECT !...

  

15 mai 2014 1

Medecins Hospitaliers FO

 SNMH FO

2 octobre 2007 2 02 /10 /octobre /2007 12:22
Les syndicats de la Fonction publique entendent notamment s’opposer aux projets du gouvernement de casser les statuts des agents.

Les fonctionnaires étant plus que jamais dans le collimateur du gouvernement, leurs syndicats ont acté hier soir le principe d’une première riposte en novembre. Sept organisations de la fonction publique sur huit (FO, CFDT, CFTC CGT, FSU, UNSA, Solidaires) sont ainsi convenus «de se revoir le 26 octobre pour décider des modalités d'une action nationale à la mi-novembre indépendamment des initiatives décidées d'ici là». Pour les syndicats, la «conférence nationale sur les valeurs, les missions et les métiers de la Fonction publique» organisée lundi matin à Bercy sous la houlette du Premier ministre, François Fillon, «n'a pas apporté de réponse» à leurs revendications, à savoir «le rattrapage des pertes de pouvoir d'achat et l'ouverture immédiate de négociations salariales», un «emploi public statutaire basé sur les besoins réels en matière de services publics», et «un service public de qualité et de proximité répondant encore mieux aux besoins de toute la population».

Cette conférence était la première étape d’un «débat national» sur la rénovation de la Fonction publique devant durer jusque fin mars et déboucher en mai sur un livre blanc, prélude à un ou plusieurs textes législatifs sur le sujet. Un «travail d'intérêt national» en vue de la «nécessaire et urgente réforme de l'État», a expliqué M. Fillon, pour qui, «rien ne serait plus grave pour notre fonction publique qu'un énième coup d'épée dans l'eau». Reprenant presque mot pour mot le discours de Nicolas Sarkozy prononcé à Nantes le 19 septembre dernier (voir notre article du jeudi 20 septembre 2007), le chef du gouvernement en a appelé à une «révolution culturelle», qui permette notamment aux nouveaux entrants de «choisir entre le statut de fonctionnaire et un contrat de gré à gré» de droit privé. Présent à ses côtés, le ministre de la Fonction publique Éric Woerth a estimé également qu'il faudra «refonder» le statut des fonctionnaires dans le cadre d’un secteur public avec des agents moins nombreux, plus mobiles et payés au mérite. À ce propos, M. Fillon a rappelé sa règle du non-remplacement d'un fonctionnaire sur deux partant en retraite en 2009, après un sur trois environ en 2008 (22.921 suppressions de postes publics). «Nous irons plus loin au fur et à mesure des réformes de structure», a-t-il réaffirmé, car, selon lui, c’est «la seule façon de donner plus de pouvoir d'achat» aux agents.

Les termes du débat tels qu’ils ont été présentés hier vont à contre courant des positions des syndicats. «La Fonction publique, ce sont des principes de neutralité, d'adaptabilité, de compétence, de carrière, mais on a l'impression que pour être moderne, il faut désormais parler de flexibilité, de précarité, de modération salariale», a commenté Gérard Noguès (FO), qui craint, d'ailleurs, que «l'usager-citoyen devienne un client». Pour Jean-Marc Canon (CGT), «les termes de rentabilité, productivité, performances sont revenus plusieurs fois dans (ce) débat. C'est limpide, que ce soit dans les discours de M. Fillon ou de M. Woerth, il y a une volonté d'introduire des normes privées». C’est pourquoi, a déclaré Gérard Noguès (FO), les agents publics veulent «monter une riposte unitaire la plus large possible (…) contre cette remise en cause programmée du statut et pour la hausse du pouvoir d'achat» des traitements indiciaires dans la fonction publique. Les conclusions du débat «ne sont pas écrites d'avance», a affirmé hier le ministre de la Fonction publique. Il pensait peut-être à la résistance des fonctionnaires...
Partager cet article
Repost0

commentaires